[Brésil]Transfert:6 jeunes camerounais broient du nord au pays de Neymar .

Partis du Cameroun par l'intermédiaire de l'ex coach de l'Union Sportive de Douala, ces 6 jeunes footballeurs sont à l'abandon depuis prêt d'un an,et ne peuvent plus jouer au Brésil ,à cause de leur ex coach Love Kestelot Pogne.L'histoire est pathétique...

 

Tous ont une histoire similaire.Le rêve que leur a vendu leur coach n'était que du beurre.Partis du Cameroun pour aller jouer au pays du roi Pelé,ils ont vu leur rêve briser en deux.Pourtant ,tous avaient mis le paquet.

Conditions de départ.

Selon notre informateur(un ancien coach du club de D4 au Cameroun Love International), les parents de tous ces enfants ont mis profondément la main dans la poche pour faire voyager les enfants,chaque parent pour chaque enfant."S'il y a un parmi eux qui a donné moins d'argent au coach Love,c'est au bas mot 2 millions de FCFA.Et pourtant,il y a bel et bien un manager en Suisse qui a financé tout ça,billets d'avion,passeport,et visa,mais le coach a demandé encore de grosses sommes d'argent aux enfants,et leurs familles ont payé" relate notre source, aujourd'hui basée en Afrique de l'ouest.Pour être plus précis,notre interlocuteur nous dresse la liste des six gamins qui végètent au Brésil.Il s'agit de Alex Raoul Leyi,Chris Nsah Meyanui, Williams Boum Kouame,ex joueur de Love International ensuite de l'USD, très bon joueur,Gillîus Tabe Nsoh,Nouhou Ibrahima,et Serge Nyack à Ngon.Six joueurs sur les huit partis du Cameroun pour le Brésil.

Le calvaire au Brésil 

Sans club depuis 8 mois à cause du coach Love selon notre informateur ."Il a saboté les joueurs auprès des clubs là bas,et personne ne semble plus vouloir d'eux  " nous confie le manager des joueurs et ex partenaire de l'ex entraîneur de l'USD,basé en Suisse.C'est d'ailleurs lui qui nous relate tout le calvaire que subit ces enfants,et que c'est grâce à lui qu'ils sont encore en vie et au Brésil ."Monsieur le journaliste,s'il le faut,je suis prêt à venir rencontrer Monsieur Samuel Eto'o au Cameroun,le président de la fédération.C'est moi qui est tout financé dès le début de cette histoire.Mais je ne savais pas que love complotait beaucoup de choses contre ces enfants .Il nous a tous roulé,moi qui y mettait de mon argent dans son équipe afin de payer tout le monde.Pour les gamins,il m'a presenté un projet de les faire partir au Brésil et les trouver les clubs.J'ai tout validé et financé.Mais,je ne savais pas qu'il avait demandé de l'argent aux parents.Ce qui choque,c'est qu'il n'a pas tenu  à sa parole,c'est à dire trouver les clubs aux enfants comme on s'est entendu .Moi je lui faisais pourtant confiance,mais en retour il nous a dupé.Quand les joueurs et moi avons découvert toute cette tricherie,nous avons decidé de tout arrêter avec lui,alors il s'est mis à menacer et ternir l'image des enfants "nous confie le manager au téléphone.D'après nos enquêtes,les joueurs en question font l'objet d'attaques de leur bourreau,et ce allant jusqu'aux menaces de mort.Ils avaient tous trouvé des clubs,mais on les a tous chassé à cause des faux rapports que leur ancien coach Love Kestelot Pogne a envoyé dans leur équipe respective.Depuis 8 mois, malgré les sollicitations,ils ne peuvent pas rejoindre une formation au Brésil à cause de celui qui les a amené la bas .Leur souhait,que le coach cesse ses menaces,et qu'il les laisse poursuivre leur carrière sereinement.Rappelons que ,la brouille entre eux et le coach nait lorsque les joueurs découvrent que les contrats signés au Cameroun étaient des faux documents,qui donnaient des supras pouvoirs et démésurés au coach.Les dits joueurs interpellent le président Eto'o.Ils veulent jouer au football,et que le coach arrête de les "pourrir la vie". Love Kestelot Pogne est un entraîneur de football qui a entraîné à l'USD,il détient un passeport Brésilien,et aurait d'ailleurs la nationalité de ce pays.La piste de l'ambassade Camerounaise au Brésil pourrait aider les joueurs,mais il faut au préalable que les autorités se saisissent de cette affaire.Selon notre source,la communauté Camerounaise qui vit là bas n'a pas voulu aider les enfants à cause des rapports truffés que le coach a dressé contre les joueurs .Une situation traumatisante qui laisse sans voix,et qui interpelle la FECAFOOT à y voire claire sur ce dossier lugubre,qui pourrait ternir et assombrir la bonne dynamique amorcée par l'actuel bureau fédéral .

 


Michel Ateba

46 News posts